01-88-33-76-45 Hello@bae360.com
h

Table des matières

$

L’agilité, un élément toujours plus important dans la transformation digitale des entreprises

$

Miser sur la modularité et l’agilité dans la construction de son ERP

$

L’implémentation agile d’un ERP

$

Le scaling pour un passage à l’échelle de l’entreprise et un ERP (vraiment) agile

Allier ERP et agilité en entreprise, mission impossible ?

Aujourd’hui, en cette période de reprise économique plus que jamais auparavant, l’agilité est le maître mot pour les entreprises. En parallèle, la transformation digitale s’accélère et les organisations investissent de plus en plus dans leur structure technologique : logiciels, cloud, dématérialisation, etc.

L’ERP est un incontournable pour la digitalisation des entreprises depuis longtemps. Le fait est les logiciels intégrés de gestion ont la réputation d’être lourds, compliqués et rigides. Si c’était une réalité dans les années 2000, cela a bien évolué depuis et les ERP sont devenus les alliés des organisations en quête d’agilité.

Déployer un ERP n’est plus forcément synonyme de cycle en V ou de waterfall, avec toutes les contraintes, tous les imprévus et tous les coûts qui y sont liés.

L’agilité, un élément toujours plus important dans la transformation digitale des entreprises

L’agilité, le buzzword devenu évolution structurelle

C’est désormais certain : l’agilité n’était pas une tendance éphémère, mais bien une révolution structurelle qui continue de transformer toutes les entreprises de l’intérieur.

D’abord considérée comme un buzzword, elle est devenue une priorité pour perdurer dans le contexte actuel et se renouveler sans perdre de part de marché.

L’agilité apporte davantage de valeur aux utilisateurs d’une solution en un minimum de temps. Pour l’entreprise, c’est surtout une baisse des coûts d’implémentation et de maintenance de l’ERP.

Savoir maintenir un cap est essentiel pour la stratégie à long terme de toute entreprise. Mais la crise l’a bien démontré : il faut également rester capable de résister aux imprévus, aussi déstabilisants soient-ils.

L’agilité doit donc s’intégrer à la vision long terme de l’entreprise, ce qui passe notamment par le digital.

Quand la transformation digitale permet l’agilité nécessaire à la résilience

Garder le cap en devant brusquement mener de nombreuses adaptations pour survivre à court terme n’est pas chose aisée.

C’est ici que le niveau de maturité technologique des entreprises, c’est-à-dire leur avancement dans la transformation digitale, s’est révélé être un puissant facteur de résilience pendant la crise et la reprise.

Concrètement, cela signifie que les entreprises les plus matures ont le mieux résisté au choc. Celles disposant des outils numériques fondamentaux comme l’ERP, le CRM ou l’ATS ont pu se faciliter la tâche et se concentrer leur cœur de métier au moment crucial où il fallait redresser la barre.

En soi, la transformation digitale a toujours eu pour but de fluidifier les process, de simplifier l’organisation de l’entreprise et de rendre plus agile son fonctionnement.

Mais comment allier ERP et agilité alors que les concepts paraissent encore parfois opposés ?

Agilité modularité ERP

Miser sur la modularité et l’agilité dans la construction de son ERP

L’un des meilleurs chemins vers l’agilité des ERP passe par la modularité de sa mise en place. Pour transcender le paradigme de l’ERP lourd, rigide et complexe à utiliser, c’est la solution que choisissent les entreprises les plus en amont sur les sujets liés à l’agilité.

Concrètement, cela implique de bâtir l’ERP tel un puzzle en conservant un paramétrage standard afin d’éviter que la moindre adaptation requiert un développement spécifique et coûteux.

Implémenter un ERP au sein d’une organisation est un processus qui adresse un périmètre fonctionnel très large ainsi qu’un important besoin d’intégration dans le SI. Toujours dans la logique d’éviter le refactoring des développements spécifiques additionnels, il est essentiel de rester vigilant sur le nombre de solutions satellites avec lesquelles est interfacé l’ERP.

C’est pour cette raison que le degré de modularité de l’ERP avant de solliciter ce développement spécifique compte beaucoup.

L’implémentation agile d’un ERP

Notons ici que dans toute démarche agile, le périmètre varie à mesure que se précise le besoin : c’est un fait qui se vérifie en toutes circonstances et qu’il est important de bien comprendre au moment de déployer un ERP. Cela signifie notamment que l’agilité consiste à accepter que ce périmètre fluctue tout en gardant le contrôle sur les effets de cette fluctuation.

Nous parlons ici de « rework » sur les interfaces, dont le coût doit être limité par l’automatisation extensive des tests d’intégration et de non-régression.

Le scaling pour un passage à l’échelle de l’entreprise et un ERP (vraiment) agile

Le passage à l’échelle (ou scaling) est aussi un impératif pour faire rimer ERP avec agilité.

Pour un ERP agile, c’est une nouvelle génération de compétences hybrides qui est requise. La compétence métier qui sert à challenger la conception du data scientist est d’une grande valeur pour le développeur par exemple, ce qui permet de toujours aller chercher plus loin les résultats escomptés.

Pour surmonter les limites des frameworks agiles classiques, il faut envisager l’adoption de pratiques agiles à l’échelle de toute l’organisation. Ce n’est pas une petite mesure, certes, mais cela peut réellement faire toute la différence. Dans le milieu des ERP, nous assistons de plus en plus souvent à la convergence entre les méthodologies d’implémentation d’ERP et les frameworks d’agilité à l’échelle.

La question de la maturité est à nouveau essentielle : après la maturité sur le sujet de la transformation digitale, c’est l’association entre la maturité sur l’agilité et sur l’ERP qui permet de combiner les deux au sein d’un ERP agile.

SurcroĂ®t de valeur pour le mĂ©tier, coĂ»ts rĂ©duits, maĂ®trise accrue du TCO, plus grande simplicitĂ© dans l’implĂ©mentation, gestion du risque optimisĂ©e… L’agilitĂ© Ă  l’échelle n’est pas avare en atouts.

Mais pour parvenir à ce niveau d’agilité dans l’ERP, les organisations doivent acquérir des chaînes d’automatisation plus performantes que la moyenne et des compétences extrêmement pointues.

Et si le modèle industriel des grands intégrateurs devait être remis en cause pour favoriser le développement des ERP agiles de demain ?

Les notions d’ERP et d’agilité ne sont plus antinomiques, voilà une excellente nouvelle. Dans le cas contraire, il aurait été difficile de concevoir un avenir pour les ERP, alors que le futur de ces logiciels s’annonce riche en promesses. Leur implémentation et leur utilisation deviennent plus légères et fluides, permettant ainsi aux entreprises de profiter de tout leur potentiel.

BAE360 est votre partenaire pour associer ERP avec agilité et vous accompagner vers l’optimisation de vos processus.

Pin It on Pinterest

Share This