01-88-33-76-45 Hello@bae360.com
h

Table des matières

$

Gestion de projet agile : de quoi parle-t-on exactement ?

$

Méthodes agiles : sur quels aspects s’appuyer pour gérer sa croissance en tant que startup ?

La gestion de projet agile s’invite dans de plus en plus d’entreprises, des plus petites d’entre elles jusqu’aux grands groupes. Vous avez peut-être déjà entendu parler de Scrum, d’itérations, de sprints, sans savoir exactement ce qu’il en est ? Dans cet article, nous allons faire le point, et voir comment tirer parti des méthodes agiles pour gérer la croissance de votre startup.

Projet agile

Gestion de projet agile : de quoi parle-t-on exactement ?

Prenons un exemple : imaginons que nous voulons construire un produit qui répond au besoin « se déplacer ». Avec la méthode de gestion de projet classique, nous allons d’abord construire les roues, puis le châssis, puis le moteur, et enfin procéder à l’assemblage final pour obtenir une voiture. Cela consiste en fait à ordonner les différentes tâches dans un ordre logique. La tâche suivante ne démarrera pas avant que la précédente ne soit terminée. Cette méthode est beaucoup utilisée pour les projets qui ont besoin d’être répliqués (construction de bâtiments par exemple), ou dans certains domaines industriels de précision (aéronautique). Si cette méthode permet de planifier simplement le déroulement du projet, elle souffre néanmoins d’un certain manque de souplesse. En effet, si une tâche prend du retard, cela impacte inévitablement les tâches suivantes, et donc, la date de livraison finale.

Reprenons notre exemple, mais cette fois-ci, avec une méthode agile. Pour créer un produit qui permettra de se déplacer, nous allons découper le projet en plusieurs sous-projets. On les appelle des itérations. L’idée sera alors de proposer une version simplifiée du produit final. Cette version est améliorée au fil des échanges avec le client. Le premier produit livré ne sera donc pas une voiture, mais une trottinette. Itération après itération, cette trottinette deviendra une voiture de sport !

La philosophie agile repose principalement sur la souplesse, l’ouverture d’esprit face aux changements, la coopération entre les équipes et avec le client, et la volonté de livrer régulièrement selon des cycles courts.

Tout comme les méthodes de gestion de projet classiques, il n’existe pas une, mais plusieurs méthodes agiles.

Nous en parlions en introduction, vous avez certainement déjà entendu son nom : Scrum. Derrière ce nom mystérieux se cache en réalité l’une des méthodes agiles les plus connues.
La méthode Scrum pose un cadre à la réalisation du projet. Elle définit notamment les rôles des différentes parties prenantes, la durée des différentes phases du projet (les fameux sprints), les réunions d’équipes etc.

Vous l’aurez compris, les méthodes agiles permettent de réagir rapidement aux aléas et d’éviter le gaspillage de ressources, tant humaines que financières et temporelles. Mais alors, de quels éléments agiles faut-il s’inspirer pour gérer efficacement la croissance de votre startup ?

Méthodes agiles : sur quels aspects s’appuyer pour gérer sa croissance en tant que startup ?

  1. Une boussole pour le développement du produit
    Issues du milieu du développement de logiciels, les méthodes agiles sont particulièrement adaptées à l’environnement des startups qui requiert une grande flexibilité et une capacité d’adaptation rapide. C’est notamment le cas lorsqu’il est temps de lancer un produit minimum viable, ou MVP. Si sur le papier cela paraît simple, les startups ne parviennent pas toujours à faire le tri dans les différentes fonctionnalités à développer. C’est alors le bon moment pour refaire le point sur les fondamentaux des méthodes agiles.Si les méthodes agiles vous aident à sortir la première version de votre produit, elles représentent également un moyen efficace de l’améliorer et d’y ajouter de la valeur petit à petit. Les cycles courts permettent en effet de tester rapidement de nouvelles idées et d’identifier le parcours idéal pour le développement global du produit.
  2. Le guide de la communication
    Un autre élément tiré des modes de projet agiles est crucial pour le bon développement de votre startup : la communication ! D’une part, ce mode de gestion de projet encourage la communication interne, au sein des équipes, notamment lors des réunions régulières. Ces dernières visent à discuter activement du travail de chacun, des difficultés rencontrées, de la manière de travailler etc.Il est fondamental de comprendre que la gestion de projet agile met également l’accent sur la communication externe. Cela implique par exemple d’obtenir les retours des utilisateurs finaux, ou encore de recueillir les suggestions des investisseurs. L’objectif est de permettre à l’ensemble des parties prenantes de comprendre où en est la startup, et de comprendre pourquoi certaines décisions sont prises.
  3. Une garantie antigaspillage
    Ce n’est pas un secret, pour beaucoup de startups, les premières années ne riment pas avec trésorerie illimitée. Les méthodes agiles sont donc vos alliées pour minimiser les délais de livraison, et surtout pour vous assurer que le produit que vous êtes en train de développer correspond bien aux attentes du marché. En construisant intelligemment votre produit par petites itérations, vous évitez de perdre du temps et de l’argent sur des améliorations de produit inutiles. De même, vous évitez à vos collaborateurs de passer trop de temps sur la même chose, ou au contraire, de s’acharner sur des tâches antagonistes.
  4. Un moyen de renforcer l’esprit d’équipe
    Contrairement à un mode de management vertical, les équipes agiles sont autonomes et fonctionnent comme une unité dont l’objectif est d’ajouter de la valeur au produit et à l’organisation dans son ensemble. Les équipes décident de la meilleure façon de faire le travail et assument l’entière responsabilité de leurs résultats.
    Si elle est effectuée correctement, la gestion de projet agile incite les équipes à partager un objectif commun et à toujours progresser vers ledit objectif. Elles chercheront également constamment des moyens de devenir plus cohérentes, renforçant ainsi l’esprit d’équipe.

La gestion de projet agile est particulièrement adaptée au monde des startups. Cependant, il y a parfois un écart notable entre la théorie et la mise en place concrète au sein des équipes, aussi petites soient-elles. Il est donc important de comprendre la philosophie globale qui se cache derrière cette notion d’agilité, et de la transmettre à vos collaborateurs. En effet, ce mode de fonctionnement fait partie intégrante de la culture d’entreprise et nécessite souvent d’opérer une conduite du changement.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Recruter en startup : 4 erreurs à éviter

Recruter en startup : 4 erreurs à éviter

Les fondateurs de startup considèrent souvent le recrutement comme une source d’inquiétude. En effet, si la nécessité d’intégrer de nouvelles personnes à l’équipe est un signe apparent de bonne santé de l’entreprise, cette étape n’en reste pas moins délicate. Les entrepreneurs manquent parfois d’expérience dans l’art de bien recruter. Et nous le savons, une erreur de recrutement peut être fatale et nuire au développement de la startup. Quels sont alors les pièges à éviter ? Comment aborder la question du recrutement le plus sereinement possible ? C’est parti pour un tour d’horizon.

Le CRM pour structurer sa startup

Le CRM pour structurer sa startup

Les outils de Customer Relationship Management (CRM) jouent un rôle stratégique au sein des entreprises qui le mettent en place. On pense souvent que ce type d’outil est réservé aux PME, ETI et grandes entreprises. Pourtant, les startups ont tout intérêt à adopter un CRM le plus tôt possible, pour faciliter leur structuration. On vous explique !

Pin It on Pinterest

Share This