01-88-33-76-45 Hello@bae360.com
h

Table des matières

$

Transformation digitale en PME : beaucoup de paroles, peu d’actes et un retard conséquent

$

Comment la crise du Covid-19 a fait de la transformation digitale des PME une priorité absolue pour leur survie

Les PME sont en retard sur leur transformation digitale. C’est un refrain souvent entendu concernant les PME françaises et qui se vérifie hélas encore en 2020. Entre la médiatisation de cette transition numérique pour les petites et moyennes entreprises et la réalité des actions sur le terrain, un vaste fossé subsiste. État des lieux.

Transformation digitale en PME : beaucoup de paroles, peu d’actes et un retard conséquent

Voilà des décennies que les termes de « transformation digitale », de « transition numérique » ou de « disruption technologique » sont omniprésents en entreprise, particulièrement en PME. Il serait donc logique de penser que la question est en passe d’être résolue et que la transformation digitale des PME touche à sa fin…

Or, il n’en est rien. Pire, les chiffres nous ramènent à une réalité bien éloignée des attentes.

Des chiffres inquiétants qui dénotent avec les discours optimistes

La réalité est loin des grands discours, comme le démontre une étude de 2019 réalisée par OpinionWay pour la Confédération des PME et Sage : en effet, moins d’une PME française sur trois (29 %) a vraiment commencé sa transformation digitale ou l’a déployée.

Selon le cabinet Deloitte, seules 2 PME françaises sur 3 possèdent leur propre site internet. La France est ainsi en retard sur l’Europe : en moyenne dans l’UE, ce sont 3 PME sur 4 qui ont déjà franchi le pas.

Nous sommes donc loin de la majorité supposée. Pourtant, la prise de conscience est bien réelle, il ne reste qu’à mettre en place les actions nécessaires.

Notez cependant que bien que la prise de conscience soit présente, elle n’est pas à la hauteur des enjeux à l’été 2020. Preuve en est, la transformation digitale n’est pas une priorité stratégique pour 87 % des dirigeants de PME, selon BPIFrance Le Lab.

Et même lorsque la transformation digitale est planifiée, 63 % des dirigeants de PME admettent ne pas avoir de feuille de route parfaitement clair pour déployer un plan d’action concret à moyen terme. Ce chiffre est important, car sans objectifs chiffrés, réalistes et ambitieux, les résultats ont peu de chance d’être au rendez-vous.

BPIFrance Le Lab classe ainsi les dirigeants en 3 catégories selon leur maturité digitale :

  • Les Sceptiques (38 %) qui ne croient pas à transformation digitale
  • Les Apprentis (52 %) qui ont pris conscience de son importance et qui ont commencé à se mettre en mouvement
  • Les Conquérants (10 %) qui sont pleinement engagés dans la transition

Le travail de pédagogie est donc encore loin d’être achevé.

La transformation digitale des PME en 6 points

Plus qu’un sujet d’actualité structurel et persistant, la transformation digitale des PME est plus que jamais une priorité pour 6 raisons majeures :

  • Les PME en avance gagnent des parts de marché sur leurs concurrents
  • L’organisation d’une PME fortement digitalisée est si efficiente qu’il devient presque impossible de la surpasser sans les bons outils
  • Les nouveaux comportements des consommateurs B2B comme B2C sont fortement orientés vers le web : smartphone, omnicanal, e-commerce, réseaux sociaux, etc.
  • Les employés sont plus épanouis et plus productifs grâce à une meilleure collaboration et à une communication plus adaptée
  • Tout est plus simple, des relations avec les partenaires, à l’expérience client, en passant par l’intégration des collaborateurs et l’acquisition client
  • La crise du Covid-19, le confinement et le passage imposé au télétravail ont rebattu les cartes et ont fait de maturité digitale un critère de survie des entreprises, particulièrement des PME

Par ailleurs, la crise sanitaire et économique du printemps 2020 est un sujet majeur dans la transformation digitale des PME. Impossible de nier qu’il y a eu un avant et après, particulièrement pour les entreprises les moins bien préparées.

La transformation digitale en 6 points

Comment la crise du Covid-19 a fait de la transformation digitale des PME une priorité absolue pour leur survie

La crise a mis en exergue beaucoup d’éléments dans notre société, mais pour les PME, ce fut surtout l’urgence d’accélérer la digitalisation de leur organisation. En retard sur les entreprises européennes, subissant de plein fouet les effets du confinement et encore trop souvent réticentes à aller de l’avant avec le numérique, les PME françaises ont vécu la crise comme un choc révélateur.

Un événement révélateur de la maturité technologique des entreprises

Les entreprises les moins bien préparées et les plus en difficultés en raison de la crise ont été de deux natures bien distinctes :

  • Celles en lien direct avec les secteurs les plus touchés comme le tourisme ou l’événementiel
  • Celles en retard sur leur transformation digitale, qui manquaient donc de maturité technologique

Si les premières auraient difficilement pu prévoir l’impact, les secondes ont subi les conséquences de leur impréparation. La technologie est alors très rapidement passée d’atout, d’avantage concurrentiel et de bonus à un facteur essentiel de survie économique.

Une PME fortement dépendante de lieux physiques, avec une forte culture du présentiel voire du présentéisme, utilisant beaucoup de papiers et peu de services dématérialisés : voici le portrait robot d’une entreprise à faible maturité digitale… et donc souvent en grande difficulté.

Mais plus qu’un simple avancement technologique, la transformation digitale est aussi une question de culture et d’état d’esprit. Le télétravail et le e-commerce ne dépendent pas uniquement de ressources technologiques. Si le management, les RH, le marketing, les commerciaux et in fine la direction ne favorisent pas les usages liés au digital, rien ne change.

La flexibilité, l’agilité et d’adaptabilité nécessaires pour gérer une crise sont aujourd’hui fortement corrélées à la maturité digitale et technologique des entreprises, particulièrement chez les PME.

Accélérer la transformation digitale, facteur clé d’une reprise réussie pour les PME

Passer au cloud, au SaaS, au e-commerce et aux autres solutions induites par la transformation digitale comme l’APIsation ou la plateformisation permet aux PME de se relever plus rapidement une fois la crise passée.

C’est aussi un bouclier face aux prochaines crises, car il y en aura. Leur effet sera toutefois amoindri si l’infrastructure et l’organisation des PME sont suffisamment résilientes.

La transformation digitale est donc un outil prioritaire pour la reprise économique des PME (mais également des TPE et des ETI). Pour beaucoup d’entre elles, c’est donc maintenant ou jamais… et celles qui tardent trop à passer le cap pourraient bien ne jamais se relever.

Partenaire de votre croissance, BAE360 vous accompagne dans votre transition numérique en vous accompagnant sur la mise en place des outils nécessaires. Le moment est venu d’accélérer.

Pin It on Pinterest

Share This