01-88-33-76-45 Hello@bae360.com
h

Table des matières

$

S’associer en startup : indispensable ?

$

Quels sont les points sur lesquels réfléchir avant de s’associer ?

$

Comment trouver les bonnes personnes ?

$

Le pacte d’associés : une formalité à ne pas négliger

S’associer ou ne pas s’associer ? Telle est la question. Cette décision n’est pas des plus simples à prendre et donne du fil à retordre à de nombreux entrepreneurs. Pourquoi s’associer ? Quelles sont les questions à se poser pour éviter de prendre une mauvaise décision ? Où et comment trouver les bonnes personnes ? Quid du pacte d’associés ?
Dans cet article, nous vous proposons de vous éclairer sur ces questions !

S’associer en startup : indispensable ?

La question de l’association peut intervenir avant même le démarrage du projet d’entreprise. Dans l’autre cas de figure, c’est l’évolution du projet qui va amener la question sur la table. Dans l’une ou l’autre de ces situations, il est important de peser le pour et le contre. Les exemples de startups qui n’ont pas fonctionné faute d’entente entre les associés ne manquent pas !

Le besoin de s’associer découle généralement d’un des scénarios suivants :

  • Le porteur de projet ne possède pas toutes les compétences nécessaires à la mise en œuvre de son projet. En startup, il est courant pour le fondateur de s’associer avec un(e) CTO (Chief Technical Officer) qui saura amener une expertise technique, permettant ainsi au produit de prospérer.
  • Le porteur de projet a besoin de ressources financières pour démarrer son projet, auquel cas l’association représente l’une des solutions possibles.
  • Le porteur de projet manque de temps pour gérer toutes les tâches liées à l’administratif, au commercial, à la communication et au développement du projet.

Si entreprendre seul rime avec davantage de liberté, s’associer offre l’avantage de partager les responsabilités et de réduire le risque, notamment grâce aux compétences complémentaires.

Alors, est-ce indispensable de s’associer ? Sur le papier, non. Dans la réalité, la plupart des fondateurs de startups passent inévitablement par la case “association”.

Dans la partie suivante, nous allons passer en revue les principales questions à se poser avant de signer votre pacte d’associés !

Quels sont les points sur lesquels réfléchir avant de s’associer ?

S’associer est probablement l’une des étapes les plus importantes qui marquera la vie de votre startup. Ce n’est pas quelque chose que l’on décide sur un coup de tête avec la première personne rencontrée ! Pour maximiser vos chances de prendre une décision cohérente avec votre vision d’entreprise, un petit moment d’introspection s’avère nécessaire.

  • Pourquoi voulez-vous vous associer ? Existe-t-il des alternatives ?

L’une des pires situations qui pourrait vous arriver, c’est de s’associer… Sans en avoir la moindre envie ! Par exemple, si vous souhaitez faire entrer quelqu’un au capital de l’entreprise dans un seul but financier, demandez-vous s’il est possible d’obtenir des fonds d’une autre manière. Renseignez-vous notamment sur les subventions auxquelles vous pouvez prétendre.
De même, si l’association découle d’un besoin en compétences, mais que l’idée ne vous emballe pas plus que cela, pourquoi ne pas vous tourner vers une embauche si vos ressources le permettent ?

  • Quels sont vos objectifs ? Votre vision à moyen et long terme ?

Il va sans dire que le partage d’une vision commune est un critère essentiel pour garantir une association réussie ! Attention, cela ne veut pas pour autant dire que vos associés doivent impérativement avoir les mêmes objectifs que vous. Assurez-vous tout de même que votre vision d’ensemble est cohérente afin d’éviter les déconvenues.

  • Quelles sont vos attentes vis-à-vis de vos associés ?

Dans le même ordre d’idée que la question précédente, faites en sorte de clarifier ce que vous attendez de vos associés. Comme lors d’un recrutement, imaginez quel est le profil de la personne idéale. Ses qualités, savoir-être, ses expériences passées etc.

  • Que voulez-vous à tout prix éviter ?

Cet exercice consiste à répondre à la question suivante : qu’est-ce que je veux absolument éviter dans le cadre de mon association ? Cela vous permettra de mettre en avant certains points auxquels vous n’aviez peut-être pas encore pensé.

 

Si vous avez pris la décision de vous associer, la prochaine étape (et pas des moindres) est de trouver la perle rare !

Réunion

Comment trouver les bonnes personnes ?

Trouver la (ou les) bonne personne peut être l’affaire de quelques heures, comme de plusieurs mois. Passons en revue les manières les plus fréquentes qu’utilisent les entrepreneurs en startup pour rencontrer leurs associés :

  • Faire appel à son propre réseau

Le plus simple pour commencer votre recherche, c’est d’en parler autour de vous ! Sollicitez vos anciens collègues, d’éventuels réseaux d’anciens étudiants, vos amis etc.

  • Intégrer des réseaux d’entrepreneurs.

Les réseaux professionnels organisent régulièrement des évènements. L’occasion de rencontrer des personnes avec qui vous aurez peut-être intérêt à travailler.

  • Participer à des meetups

Les meetups sont des évènements à thème, par exemple, le growth hacking, généralement suivis d’un moment d’échange entre les participants.

  • Participer à des startup week-ends

Les startups week-ends sont organisés dans de nombreuses villes, en France et à l’international. Pendant 2 à 3 jours, vous rejoignez l’équipe d’un projet, ou vous créez votre propre équipe pour représenter votre projet. À la fin du week-end, chaque équipe pitche son projet. Des journées intenses et riches en rencontres !

  • Passer par des sites spécialisés

Une simple recherche internet vous permettra de découvrir de nombreux sites spécialisés dans la mise en relation entre porteurs de projets et aspirants associés.

Enfin, certains incubateurs de startups proposent également des services pour vous aider à trouver la perle rare.
Ça y est, vous avez enfin trouvé la ou les personnes avec qui vous allez partager votre aventure entrepreneuriale. Pour officialiser votre collaboration, il est l’heure de rédiger le pacte d’associés.

Le pacte d’associés : une formalité à ne pas négliger

Le pacte d’associés est un document à part entière. Il n’a pas la même fonction que les statuts de l’entreprise. Le pacte d’associés vient compléter les statuts en décrivant le rôle de chacun des associés. On y inscrit également certaines règles, notamment au sujet de la cession des parts, de la propriété intellectuelle, de la rupture du pacte etc.

ll s’agit d’un document important, sur lequel la juridiction pourra s’appuyer en cas de conflit d’intérêts par exemple. On note également que le pacte d’associés est indispensable en cas de levée de fonds.

 

L’association marque une étape importante dans la vie de tout entrepreneur. C’est une décision à considérer sérieusement, en s’appuyant notamment sur les critères que nous avons évoqués précédemment. N’hésitez pas à vous faire accompagner, en particulier sur le plan juridique.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Accélérer le développement de sa startup avec la gestion de projet agile

Accélérer le développement de sa startup avec la gestion de projet agile

La gestion de projet agile s’invite dans de plus en plus d’entreprises, des plus petites d’entre elles jusqu’aux grands groupes. Vous avez peut-être déjà entendu parler de Scrum, d’itérations, de sprints, sans savoir exactement ce qu’il en est ? Dans cet article, nous allons faire le point, et voir comment tirer parti des méthodes agiles pour gérer la croissance de votre startup.

Recruter en startup : 4 erreurs à éviter

Recruter en startup : 4 erreurs à éviter

Les fondateurs de startup considèrent souvent le recrutement comme une source d’inquiétude. En effet, si la nécessité d’intégrer de nouvelles personnes à l’équipe est un signe apparent de bonne santé de l’entreprise, cette étape n’en reste pas moins délicate. Les entrepreneurs manquent parfois d’expérience dans l’art de bien recruter. Et nous le savons, une erreur de recrutement peut être fatale et nuire au développement de la startup. Quels sont alors les pièges à éviter ? Comment aborder la question du recrutement le plus sereinement possible ? C’est parti pour un tour d’horizon.

Le CRM pour structurer sa startup

Le CRM pour structurer sa startup

Les outils de Customer Relationship Management (CRM) jouent un rôle stratégique au sein des entreprises qui le mettent en place. On pense souvent que ce type d’outil est réservé aux PME, ETI et grandes entreprises. Pourtant, les startups ont tout intérêt à adopter un CRM le plus tôt possible, pour faciliter leur structuration. On vous explique !

Pin It on Pinterest

Share This